Home » Perversion: contrainte et soumission by Roger Vojnioune
Perversion: contrainte et soumission Roger Vojnioune

Perversion: contrainte et soumission

Roger Vojnioune

Published July 11th 2014
ISBN :
Kindle Edition
120 pages
Enter the sum

 About the Book 

Un roman érotique réservé aux adultes appréciant lunivers du sadomasochisme. Le narrateur nous plonge dans une fiction riche en détails sur des séances de bondage et de domination intervenant entre un célibataire pervers et une femme mariée quiMoreUn roman érotique réservé aux adultes appréciant lunivers du sadomasochisme. Le narrateur nous plonge dans une fiction riche en détails sur des séances de bondage et de domination intervenant entre un célibataire pervers et une femme mariée qui explore ses pulsions de soumission. Découvrez lévolution de ces jeux repoussant sans cesse les limites de cette jeune femme prise dans la spirale du désir ...Extraits :« Je veux que ce fantasme devienne réalité » lui avait-elle expliqué autour d’un café. Ils se voyaient toujours. Comme de vieux amis qui avaient fauté sans consommer. Ce fantasme, elle se l’était construit au fil des années, par le biais d’images consultées dans des ouvrages prêtés ou des écrans clandestins. Ils prirent rendez-vous un après-midi aux alibis habilement ficelés.(…)« Dix caresses pour chaque mamelle ». Elle les encaissa sans broncher. La main ne prenait pas d’élan : l’homme fouettait le poignet pour projeter les lanières. « La prochaine fois, ce sera plus délicat pour toi ! Tu me supplieras d’arrêter… Là, c’était pour t’habituer, pour te faire connaître et te faire réfléchir sur ce que je te réserve ».(…)Il l’abandonna devant la glace, incapable de pouvoir remédier à ce qu’elle subissait pour son plus grand plaisir. Car il faut le préciser, mais en ces instants, la douleur éprouvée était bien faible au regard de son plaisir. Le désir qui montait progressivement l’éloignait sans cesse des limites qu’elle s’était fixée.(…)L’impression que la jeune femme ressentait est indescriptible : elle agissait sous surveillance, chevilles et poignets libres mais à quatre pattes, au pied de son Maître, à genoux, les mains au creux d’une serpillière gorgée d’humiliation. Quand le carrelage fut de nouveau propre, le Maître accepta d’accomplir sa part du marché. Il libéra l’esclave de sa ceinture de chasteté qui l’avait empêché jusqu’alors d’expulser un plug qui rêvait de l’être.(…)« C’est bien. Tu as enfin compris ce que nous sommes l’une pour l’autre. Moi, je suis celle qui a tous les droits sur toi. Toi, tu n’en as aucun. Tu obéis, un point c’est tout. Et si tu veux arrêter, tu n’as qu’à dire stop. Un simple mot. Juste un seul. Mais sache que si tu veux que ton Maître accepte de te recevoir en tant que soumise, tu ne dois pas flancher jusqu’à ce qu’il te libère de mes griffes. C’est compris ?(…)« Cul relevé » exigea-t-elle avant d’attirer en avant le buste de sa victime. Elle passa la laisse dans un anneau, en fit le tour, tira dessus de manière à ce que le collier et le visage de la soumise soit au plus proche de la pièce métallique. Buste allongé sur la table, cou maintenu au niveau du bois grâce à la laisse, la position fut presque parfaite. Elle le fut après avoir serré deux lanières de cuir autour des cuisses et des chevilles de la jeune femme.